Les perles fines (naturelles ou de culture)

16 Oct

Les perles fines naturelles se forment dans les milieux marins. Le processus de formation de ces perles débute lorsqu’une substance irritante pénètre dans l’organisme d’une huître ou d’un mollusque.

huitre perliere

L’irritation provoquée par la substance entraîne une sécrétion de nacre constituée de carbonate de calcium. Ces substances constituent des couches successives autour des matières externes.

Le phénomène continue pendant plusieurs années et finit par former une perle. La forme de la perle ainsi que sa couleur et ses dimensions dépendent d’une série d’éléments. Ainsi, la salinité de l’eau et le lieu où vit le mollusque ont une influence.

La longueur du processus de création des perles naturelles explique leur rareté.

En effet, pour se procurer ces perles, il faut pêcher de nombreux mollusques ou sonder le fond des océans.

Afin de produire des perles en grandes quantités et de réduire les coûts, les hommes ont décidé d’en fabriquer en insérant eux-mêmes un produit approprié dans les corps des huîtres ou des mollusques qu’ils ont capturés.

Ce procédé a pour but de créer des perles de culture dont le processus de création est exactement le même que celui des perles naturelles. Il a été mis au point au début des années 1900 par des chercheurs japonais.

perles naturelles

perles naturelles

 

Par ailleurs, il est beaucoup plus facile de donner les dimensions souhaitées à une perle de culture que de trouver des perles naturelles qui pourront servir pour la bijouterie.

Il résulte de ces éléments que les perles de culture sont massivement utilisées pour la confection des bijoux et que les perles naturelles n’ont qu’une place marginale, sauf dans la haute joaillerie.

Pour que vos perles conservent une belle allure, vous devez savoir en premier lieu qu’elles sont fragiles et qu’il faut éviter de les rayer ou de risquer de les abîmer.. De plus, sachez qu’elles ne doivent pas être mises en contact avec toute substance qui risquerait d’altérer leur éclat. Il convient de se méfier des laques, de la transpiration et des parfums.

Lorsque vous retirez vos bijoux de perles, il est conseillé de bien les essuyer pour les débarrasser de toute trace de produits quelconques. Vous pouvez les entretenir en les nettoyant avec un savon très peu irritant acheté en pharmacie.

2 Réponses pour “Les perles fines (naturelles ou de culture)”

  1. bijoux perles fines ou de culture 29 janvier 2013 à 22 h 31 min #

    Bonjour,

    Tombé par hasard sur votre blog et ce bel article sur les perles.
    Il y a quelques années, une analyse aux rayons x réalisée sur plusieurs centaines de perles fines (naturelles) confiées par des collectionneurs ou des musées, a permis de démontrer qu’au coeur des ces perles se trouvait… rien.
    Pas le mythique grain de sable ou autres intrus organico-minéral… Il en a été déduit l’autre grande hypothèse qui n’était alors qu’une hypothèse, la perle se protégerait bien d’un résidu organique, bout de chair par exemple en provenance de son propre manteau (chair), soit de l’extérieur qui aurait pu rentrer sans pouvoir être expulsé.
    Avec le temps et la création de la perle, ce résidu se dissoudrait et ne laisserait alors aucune trace.
    C’est, à part l’intrusion d’un nucléon de nacre, l’autre méthode utilisée encore de nos jours pour créer une perle de culture (insertion d’un petit morceau de chair du manteau du mollusque qui provoquera une irritation jusqu’à l’apparition d’une perle)…

  2. Katia 31 janvier 2013 à 17 h 58 min #

    Bonjour et merci pour ces précisions. J’avais en effet lu quelque chose sur le sujet, mais impossible de retrouver les sources.

Faire un commentaire