Bijoux et légendes corses

9 août

La Corse est une île française de la mer Méditerranée et elle a de quoi faire rêver par ses richesses naturelles. Elle abrite un parc marin international et de multiples réserves naturelles. Ce qui lui vaut la production de magnifiques bijoux issus de coquillages, de coraux ou encore de pierre.

L’un des bijoux les plus célèbres,  par sa légende, est l’œil de Saint Lucie. Il s’agit d’un opercule de coquillage que l’on peut ramasser sur les plages suite à une grosse tempête.

Coquillage oeil de Sainte Lucie

Coquillage oeil de Sainte Lucie

L’histoire, colportée par l’Église catholique, raconte qu’au 4e siècle après Jésus Christ, une jeune fille de la noblesse, Syracuse, accompagna sa mère gravement malade à Catane en Sicile. Elles vinrent prier la guérison de la mère malade sur la tombe de St Agathe (une belle jeune femme dénoncée comme chrétienne et torturée à mort pour lui faire renier sa foi).

Le soir venu, Lucie fait un rêve où St Agathe lui prédit la guérison de sa mère. Quelques jours plus tard, Lucie obtint celle-ci.  De retour à Syracuse, Lucie voue un culte et une dévotion sans limites à la religion chrétienne au point de s’arracher les yeux et de les jeter à la mer pour ne pas se détourner de sa foi.

En réponse à cette dévotion, la Sainte Vierge lui rendit la vue et lui donna les plus beaux yeux qui n’aient jamais existé. L’opercule du coquillage nommé « Turbo Rugueux » que l’on peut trouver partout sur les plages méditerranéennes symbolise les yeux de Saint Lucie. On raconte qu’en les portant sur sois on favorise la chance et on éloigne le mauvais œil. Mais attention on peut trouver des variantes à son symbolisme tout comme à son histoire.

Bague Oeil de Saonte Lucie

Bague Oeil de Saonte Lucie

bague

Bague

boucles d'oreilles

Boucles et pendentif oeil de Sainte Lucie

 

Il existe plusieurs versions de cette histoire, une  raconte qu’elle se serrait arraché les yeux par amour pour son fiancé et lui aurait offert sur un plateau, un autre raconte qu’elle se serrait arraché les yeux pour les offrir à un aveugle ou encore d’autres racontent que son fiancé l’aurait dénoncée tant que chrétienne et qu’elle fut torturée a mort.

Il existe quelques astuces pour conserver un œil de Saint Lucie (attention aux imitations) . Tout d’abord il ne faut en aucun cas l’asperger de parfum, il faut éviter de le nettoyer avec des nettoyants pour bijoux en argent ou les appareils à ultra-son . Évidemment, pour éviter de l’émousser retirez-le si vous faites du sport, du jardinage ou autre activité qui risquerait de lui faire subir un choc.

Le corail rouge

 

corail

Corail rouge

bague corail

Bague en corail rouge

 

boucles corail

Boucles d’oreilles en corail

 

bracelet corail

Bracelet en corail rouge

Un autre bijou ou plutôt un corail fait parler de lui en Corse : le corail rouge. C’est en réalité une colonie d’animaux qui au niveau de son organisation est similaire à l’anémone de mer, c’est-à-dire que tout comme elle, il a une sorte de sac s’ouvrant par un orifice entouré de 8 tentacules. Des archéologues ont découvert de nombreux coraux rouges dans des tombes du Néolithique.

Il semblerait qu’on lui attribuait de nombreux pouvoirs dans l’Antiquité. Il fascinait de nombreux hommes et cela à travers de nombreuses époques et à  l’échelle mondiale (en Inde, au Tibet, en Afrique…).

De tout temps sur tous les continents on adule le corail. Certains s’en servaient d’ornement, d’autres l’utilisaient pour la médecine si on en croit Molière, ou encore d’autres s’en servent comme Talisman pour chasser le mauvais œil, ou encore pour finir certains le portent comme porte-bonheur. Il est coutume en Corse de déposé du Corail rouge dans le berceau des nouveau-nés pour leur porter chance.

En Algérie aussi

corail bijou

 

bijou

Au Beni Yenni qui se situe en Algérie, le Corail rouge y est très célèbre. On le porte sous forme de bijoux en argent ciselé, finement travaillé. Le bijou d’Ath Yenni ( Benu Yenni en Kabyle), est une parure spectaculaire portée par les femmes depuis des centaines de générations. Ces fameux bijoux en plus de leur beauté véhiculent toute une symbolique. Les mariées les portent pour écarter le mauvais œil. On considérait à l’époque ses artisanats comme des alchimistes voire des magiciens.   Ce corail fascine par son mystère.

Une légende de la mythologie grecque raconte qu’il y a fort longtemps, il existait trois sœurs dont deux d’entre elles étaient des monstres. L’autre était d’une beauté inégalée, elle s’appelait Méduse. Poséidon, dieu de la mer, en tomba amoureux et une nuit, il l’entraîna dans le temple d’Athéna. Celle-ci offensée, transforma Méduse en monstre. Ses cheveux devinrent des serpents et quiconque la regardait se transformer en pierre. C’est un jeune homme au nom de Persée qui l’a décapita. La légende stipule que le sang de la tête de Méduse se répandit dans la Mer et c’est ainsi que naquit le Corail rouge.

Attention le corail n’est pas une pierre,  il se compose de squelettes de millions de créatures marines microscopiques. Il est donc très fragile. Il ne faut surtout pas le tremper dans du liquide, car il est très poreux. Il vaut mieux se servit d’un chiffon légèrement humidifié avec de l’eau pour le nettoyer puis le laisser sécher. Comme tout bijou de valeur, retirez-le si vous faites une activité qui peut l’abîmer. De même, retirez-le avant de vous parfumer. Ne l’oubliez pas c’est un bijou qui ne supporte ni l’eau ni les produits chimiques ni la chaleur.

Évidemment il existe des fermes de culture de Corail rouge pour les préserver en milieu naturel. N’allez donc pas pécher en Corse des coraux rouges pour faire vos propres bijoux.

Pas encore de commentaire

Faire un commentaire